LWS Reviews by Users & Experts

  • Mis à jour récemment: 2018-janvier-16th2018-janvier-16th by
Note globale:
8.0
Reliability
8.0/10
Pricing
9.0/10
User friendly
7.0/10
Support
8.0/10
Fonctionnalités
8.0/10

Dans la jungle des hébergeurs internet, il y a ceux que tout le monde connaît voire utilise, et il y a les autres non moins intéressants et dignes d’intérêt. Avouons-le d’emblée, je n’avais jamais entendu parler de LWS avant de tomber dessus au gré d’une recherche internet pas forcément orientée vers les hébergeurs internet. Ma curiosité faisant le reste, j’ai décidé de m’intéresser de près à leur offre, afin d’héberger un tout nouveau site internet basé sur WordPress que j’envisage de mettre en ligne très prochainement. Pour cette raison, et pour aussi orienter ceux qui recherchent un prestataire, j’ai décidé de rédiger et de mettre en ligne un avis que j’espère le plus objectif possible sur LWS, cet hébergeur qui se présente comme l’un des leaders en France et qui, cependant, me semble moins connu que nombre de ses concurrents. Doit-on en conclure qu’il est moins digne d’intérêt ? Nous allons voir cela tout de suite.

LWS : avis sur les services

Les services fièrement affichés sur leur site internet sont :

  • Domaine
  • Hébergement
  • Serveur
  • Emails
  • Création de site
  • E-Commerce
  • Référencement
  • Stockage et Sauvegarde
  • SMS
menu lws
menu lws

Dans cet avis, nous ne nous intéresserons plus particulièrement qu’aux services liés à l’hébergement internet pur. En tout cas, à toute première vue, les services semblent complets et conformes à ce qu’un hébergeur professionnel pourrait proposer.

LWS : avis sur les domaines

Service incoutournable pour un hébergeur internet, la gestion de domaines est ici mise en avant. Le menu offre des services complets proposés ci-dessous :

Bien entendu, il est possible de réserver un nom de domaine. Voyons de plus près quelles sont les options.

Les tarifs avec les extensions les plus courantes sont affichées, de même que les options incluses avec la commande d’un nom de domaine. Les prix annuels sont affichés, mais en HT, et sans équivalent TTC même en petit. On se demande bien pourquoi, outre le fait de vouloir afficher des prix plus bas. Quoi qu’il en soit, les tarifs pour notamment les .FR et les .COM sont particulièrement compétitifs.
Les options incluses semblent assez intéressantes, mais nous verrons cela un peu plus tard.

Dans l’interface de recherche de nom de domaine, il suffit de commencer à taper un nom pour avoir la liste des disponibilités :

Sans saisir l’extension, il est possible de taper sur « Rechercher » pour avoir la liste figée des résultats.

Comme on peut le voir, la liste affiche les domaines disponibles en fonction de ce qu’on a recherché. Il est donc possible ici de choisir le ou les domaines puis il suffit de cliquer sur « Commander » pour valider l’achat.

Vérifions tout de même que LWS fait partie des registrars accrédités. Sur le site de l’ICANN, c’est le cas, LWS est bien listé, ce qui garantit qu’ils gèrent eux même sans intermédiaire les domaines qui leur sont commandés.

LWS propose également le transfert de domaine. Pour ce faire, il suffit de saisir la liste des noms de domaine concernés.

Les domaines qui sont listés ici sont analysés, puis, s’ils sont disponibles, ils le sont à l’achat, et s’ils ne le sont pas, ils peuvent l’être pour le transfert. Bien entendu, seul un domaine que vous possédez peut être transféré par vous, et ceci est bien rappelé.

Autre outil intéressant mis à disponibilité: la recherche de masse. Ce type de recherche est particulièrement utile pour étoffer le choix (parmi les domaines) et aussi afin de ne pas à avoir à faire plusieurs recherches les unes après les autres.

Sans trop faire attention à la vilaine faute dans le titre, testons cette recherche.

Une fois les domaines et les extensions choisis, nous avons les résultats :

Autre possibilité potentiellement intéressante : les domaines IDN (pour Internationalized Domain Name). Simplement, la possibilité d’acheter un domaine avec accents.

Bon, apparemment ça fonctionne, mais à titre personnel, je ne suis jamais allé sur un site internet dont le nom porte des accents. Alors, est-ce bien utile ? La réponse n’est pas évidente. Pour cela, LWS répond astucieusement sur leur site à la question : Est-ce que c’est intéressant de réserver des noms de domaines avec des accents ? Et c’est plutôt bien vu.

LWS : avis sur les formules d’hébergement

Quatre formules sont proposées : LWS Perso, LWS Starter, LWS Standard, LWS Performance.

À noter qu’il est tout à fait possible là, de choisir entre un hébergement Linux ou un hébergement Windows, ce dernier étant un peu plus cher que le précédent.

Les formules sont plutôt classiques. Ici, pas de place à l’originalité :
La Perso est pour les sites de base ne nécessitant pas de perfomance extraordinaire. Cependant, il est à noter que l’espace disque est de 100 Go ce qui est très confortable. De plus les logiciels pré-installés permettent de gérer du contenu sans avoir de connaissance technique particulière.

Les formules suivantes permettent progressivement d’avoir plus de performance, plus d’espace disque, plus de comptes.

Sur le site, il est indiqué que chaque plan contient un ensemble de prestations supplémentaires offertes. Elles sont très intéressantes et valent la peine d’être prises en compte.

Si l’ensemble est du tout venant, il est à noter qu’un peu partout LWS met l’accent sur la localisation de ses serveurs : en France. C’est un argument original mais qui peut trouver un certain écho. En effet, si l’on dispose de données personnelles plus ou moins sensibles, il est toujours rassurant de ne pas les avoir hébergées on ne sait trop où.

Rappelons comme nous l’avons vu que les formules équivalentes en environnement Windows sont disponibles. Les services sont les mêmes, ce qui change c’est la plateforme bien entendu et donc les technologies associées. C’est une affaire de préférence. Certains sont plus à l’aise avec l’environnement Windows et pour cela, sont prêts à payer un peu plus cher. Signalons ainsi que c’est une bonne chose que LWS propose les mêmes formules en LINUX et Windows, ce que nombre d’hébergeurs ne font pas.

Autre formule proposée : l’hébergement CPANEL. Ici, trois formules sont proposées :

Nous avons les hébergements CPANEL M, CPANEL L, CPANEL XL. Ce qui différe entre ces différentes formules, outre le prix, ce sont les performances.

Rappelons que CPANEL est un panneau de configuration, évidemment inclus dans ces trois formules. Cet outil permet tel que décrit sur le site web, un contrôle total de votre environnement hébergé. Un lien vers une démo CPANEL est proposé, ce qui permet de se faire une idée des possibilités offertes par cet outil supposément incontournable.

Cliquons sur lien. Et, mauvaise surprise, la connexion automatique ne fonctionne pas.

Mais comment donc prendre un hébergement CPANEL, si nous n’avons pas la possibilité d’avoir un échantillon de ses fonctionnalités ? Il est donc à noter que cet hébergement peut être réserver aux utilisateurs avertis ayant déjà l’habitude de tout gérer avec CPANEL, et moins pour celui ne connaît ni n’a l’intention d’être autonome.

Il paraît évident que devant ces offres assez intéressantes, n’importe qui serait perdu au milieu des fonctionnalités, des possibilités. Le prix semble être un bon critère de choix mais devrait-il être le seul ? Pour aider, LWS propose un comparatif entre les hébergements LINUX, CPANEL et Windows. Le tableau est plutôt complet et donc pourra aider à orienter son choix, toujours délicat pour le visiteur pointilleux.

Arrêtons nous un instant sur le bas du tableau qui recense les temps de réponse comparés des différentes formules.

Ce comparatif rapide semble indiquer que l’hébergement Windows est plus lent que les autres pour charger les plateformes désignées. Ça peut avoir son importance, mais l’utilisateur déterminé à choisir Windows pour des raisons qui lui sont propres ne tiendra pas compte de ces données.

LWS : avis sur les hébergements optimisés

LWS propose une série d’hébergements dits optimisés. Ces formules sont dédiées et spécialisées, conçues pour la plateforme choisie. Elles sont : WordPress, Woocommerce, Joomla, Drupal, PhpBB, Prestashop, Magento.

La liste est intéressante et si elle n’est bien évidemment pas exhaustive, elle est suffisamment conséquente pour satisfaire un ensemble de besoins assez complet.

Intéressons nous de près à la formule d’hébergement WordPress.

Trois formules sont ainsi proposées : la LWS Perso, la LWS Starter, la LWS Performance. À première vue, les tarifs et les prestations associées sont compétitifs. Un hébergement WordPress permet simplement d’avoir un site avec du contenu dynamique, sans avoir de connaissance technologique particulière.

LWS : avis sur l’aide en ligne

Penchons-nous maintenant sur les informations disponibles sur leur site internet. En effet, aussi bien pour le client potentiel que pour le client confirmé, il est rassurant d’avoir accès à de l’aide, une foire aux questions, une base de connaissances, afin de trouver des réponses à des questions précises, plutôt qu’attendre un quelconque retour d’un conseiller.

Déjà, notons qu’il nous a fallu plusieurs secondes afin d’accéder à cette page d’aide sur leur site internet. Cette dernière est accessible par un petit lien, tout en bas de page.

La base de connaissances est classée par thème, ce qui n’est pas très original mais toujours très pratique. Les thèmes présentés semblent couvrir un large échantillon de ce qu’un utilisateur pourrait rechercher.

Intéressons nous par exemple à l’hébergement WordPress. Imaginons que nous soyons complètement novice en la matière mais que nous choisissons WordPress simplement parce que nous avons vu ce mot un peu partout dans nos nombreuses recherches internet.

Lançons-nous donc à la recherche d’une aide sur WordPress (ce qui n’est pas très compliqué), afin d’en savoir plus sur cet outil de référence. Et là, surprise !

Tel qu’indiqué, la documentation est en cours de réalisation. Bon, tournons-nous alors vers la documentation CPANEL, puisque, comme nous l’avons vu, le site de démonstration n’était pas disponible.

Là, pas de souci, la documentation est bien disponible et de plus, semble plutôt bien fournie.

De la question de base (comment se connecter ?) jusqu’à la question plus pointue (comment utiliser le gestionnaire de refus d’IP ?), les questions sont nombreuses. Ici, point de réponse à la WordPress, comme vu un peu plus haut, mais des copies d’écran très claires et des vidéos.

Ainsi, rien que concernant CPANEL, la documentation montre les possibilités et l’interface de gestion, ce qui pourrait compenser la défaillance de la démonstration en ligne.

LWS : avis sur les serveurs dédiés

Services incontournables systématiquement proposés par les hébergeurs internet, l’hébergement dédié peut être intéressant pour qui souhaite avoir la main sur sa plateforme. Certains ne souhaitent pas non plus partager leurs données avec d’autres clients et veulent avoir la totalité des ressources matérielles dédiées à leurs applications hébergées afin d’optimiser leurs temps de réponse et également pour des raisons de confidentialité.

Les formules en serveurs dédiés sont les suivantes :

Quatre formules sont proposées : la VPS S, la VPS M, la VPS L, la VPS XL. Les ressources affichées sont performantes, et ce, dès la S. Le mini-guide « quel serveur choisir ? » est particulièrement utile pour savoir quelle formule commander, en dehors des considération de prix. Cela va donc du site WordPress de petite taille (S) au site professionnel nécessitant de grandes ressources et des performances de qualité (XL).

Notons que ces formules, si elles semblent intéressantes, n’ont pas l’air particulièrement compétitives du moins de vue du tarif pur. Cependant, il est important de noter que les formules sont assez souples et permettent de choisir entre performance ou contenu. Exemple : pour chacune d’elle, il est possible de choisir soit un disque dur de grande capacité, soit un disque dur SSD de plus  petite capacité mais donc plus rapide.

Précisons là que LWS propose d’autres prestations à serveurs dédiés pour les clients encore plus gourmands en performance et stabilité. Ce sont les formules „Dédié Pro“ et comme le nom l’indique, elles sont plutôt réservées aux professionnels. Un rapide coup d’oeil aux spécificités techniques confirment que nous avons affaire là à des prestations haut de gamme et robustes en tout cas sur le papier.

Tiens, il est amusant de remarquer également que LWS propose un hébergement dédié assez original, que de mémoire, nous n’avons vu nulle part ailleurs encore : l’hébergement dédié Minecraft.

Ne connaissant pas ce jeu, il est peu probable que nous nous regardions de plus près que cela ces formules d’hébergement, mais il est aisé de comprendre qu’elles peuvent intéresser nombre de joueurs avides de frissons en ligne. En tout cas, comme nous l’avons souligné, nous n’avons jamais vu ça ailleurs et ainsi, il nous a semblé pertinent voire amusant de le souligner ici.

LWS : avis sur la e-réputation

Une simple recherche sur internet avec les termes « LWS avis », permet d’avoir un échantillon des avis recueillis sur LWS. Au total, 226.000 résultats sont retournés. Arrêtons-nous sur ceux qui nous semblent les plus significatifs.

Nous tombons tout d’abord sur les avis recensés sur hostadvice.

La note globale est de 7/10

La note est plutôt bonne et les commentaires reflètent assez bien cette note : « professionnalisme », « prestataire de qualité », « meilleur service ». Même les commentaires assez mauvais tels que « franchement à ne pas recommander » obtiennent une réponse officielle de LWS qui indique avoir ou être en train de débloquer le problème en question.

Sur tophebergeur, nous avons aussi accès à une page dédiée à LWS. Ici, la note globale est de 4,2/5, ce qui encore est une bonne note.

Mettons de côté les traditionnels sites de comparaison d’hébergeurs et attardons-nous un instant sur le site NDD, spécialisé sur les discussions sur les noms de domaine, simplement parce qu’un des topics traite de LWS et s’intitule « Attention à LWS ». Comme le titre l’indique, un utilisateur avertit ses lecteurs sur LWS et partage son expérience malheureuse avec l’hébergeur qui nous intéresse. Il est intéressant de noter que LWS intervient dans le fil et apporte son point de vue et quelques éclaircissements au problème remonté.

Au gré de nos recherches, nous tombons sur une page qui n’appartient pas à un site dédié à la comparaison d’hébergeurs mais à ce qui ressemble à un avis objectif et réel d’un utilisateur. Ensuite, bien entendu, rien n’est jamais totalement réel sur internet et rien ne garantit que cet avis l’est tout autant. Cependant, comme nous faisons une recherche sur l’e-réputation de LWS, nous nous intéressons de prime abord à ce qui ressort globalement d’une recherche simple et il ne s’agit nullement d’une investigation poussée. Cette page, donc, est disponible sur le site OpenClassRooms et le post s’intitule sobrement „Mon avis sur LWS, service d’hébergement, VPS“ et date de 2012. Le rédacteur du post tente de rendre compte de son expérience avec LWS, de manière objective telle qu’il l’écrit. Sans tourner autour du pot, il s’agit d’une expérience malheureuse. La personne, assez aigrie mais cependant calme, décrit le rapport difficile qu’elle a eu avec le support, les performances de son serveur et le service facturation et conclut par une recommandation : celle d’aller voir ailleurs („LWS est le pire“) car les hébergeurs ne manquent pas.

Ensuite, sur le même site, un autre fil de discussion concerne toujours LWS et contient là, sur plusieurs années (il faut dire la page ressort bien dans les moteurs de recherche !) des expériences malheureuses et se terminant par celui d’un web entrepreneur recommandant sans aucun problème LWS.

Pour finir, sur TrustPilot, la note globale est de 5 étoiles sur un maximum de 5 avec 178 avis utilisateurs.

LWS : avis d’un client

Allez, commandons donc un domaine et l’hébergement qui va avec. Nous optons pour un domaine en .FR et un hébergement optimisé WordPress.

Nous payons par Paypal et très rapidement, nous obtenons un mail de confirmation. Le montant facturé reste raisonnable pour douze mois d’hébergement :

En moins de quinze minutes, la commande est réceptionnée, traitée et le site est disponible. Voici les mails reçus :

À noter, que lors de la commande nous avons saisi une adresse Yahoo, et, une page nous précise comment ne pas passer à côté des mails envoyés par LWS.

Dans les mails, nous recevons les identifiants de connexions au panel LWS. Il est fortement conseillé de conserver ce mail, car si le mot de passe est naturellement compliqué, l’identifiant LWS est de la forme LWS-XXXXXX, où XXXXXX est un numéro, donc pas forcément évident de s’en souvenir, en particulier les premiers jours.

Sur la page d’accueil du panel, nous avons un récapitulatif des prestations commandées :

Là, bien évidemment, les prestations ne se bousculent pas. Nous n’avons qu’un domaine et un hébergement. Le nombre est un lien, sur lequel nous pouvons cliquer pour pouvoir commencer à construire notre site.

Rajoutons tout d’abord un sous-domaine nommé ‘static’ sous lequel nous enregistrerons un page HTML statique. Cela se fait tout simplement dans l’interface d’administration du domaine. Lors de la création d’un sous-domaine, un répertoire se crée sur le serveur. Nous décidons de transférer un fichier test sur ce sous-domaine. Ceci se fait dans le navigateur avec une interface dédiée, donc, nul besoin là de passer sur un logiciel FTP.

L’utilisation de cette interface dans le navigateur est particulièrement bienvenue, en tout cas pour les transferts simples comme c’est le cas pour notre test. Nous transférons un fichier de base et après quelques courts instants, nous constatons que le site est à jour.

Une fois la page posée, empressons-nous de tester les temps de réponse avec BitCatcha. Les résultats tombent sans tarder :

La réponse est simple, la vitesse est sous la moyenne. Nous voyons que si le temps est satisfaisant à Londres, au Japon, ce n’est pas ça, et verdict, la note est de D+.

Testons un peu le SiteBuilder. En fait, l’installation semble un peu laborieuse. Nous voudrions installer un site sur un sous-domaine, mais nous ne trouvons pas comment faire, et ce, même dans la base de connaissance. Donc, chose naturelle, nous posons la question au support. Il nous est gentiment répondu que la réponse viendra dans les 24 heures.

La réponse arrive bel et bien le lendemain et il nous est expliqué que SiteBuilder ne peut s’installer qu’à la racine, nullement étonnant donc que nous n’ayons pas trouvé comment faire.

C’est un peu dommage, car nous en concluons que si nous voulons avoir un site dans un sous-domaine (en fait un répertoire sous le répertoire racine), point de salut autre que le faire à la main, à l’ancienne et sans outil de CMS ou autre.

Créons ensuite un site WordPress. L’installation est disponible, cependant, il est noté qu’elle nécessite MySQL, ce qui nous paraît évident. Ainsi, au lieu de lancer une installation complète en un coup, il est demandé une confirmation d’installation de MySQL. Là, l’utilisateur non averti est mis devant une étape supplémentaire dont il n’a que faire, puisque tout ce qu’il veut c’est commencer à installer WordPress le plus rapidement possible, sans contre temps. Bon, l’installation de MySQL et la validation ne prend que quelques petites minutes. Une fois ceci fait, il faut retourner sur l’interface pour lancer la véritable installation de WordPress, ce qui ne prend qu’un court instant.

Nous saisissons du contenu tels que des images de fond, d’en-tête et quelques articles.

Le site est donc rapidement disponible avec ce contenu. Puis, nous allons tester avec BitCatcha les temps de réponse.

Là, fait étonnant, le temps de réponse à Londres est le plus mauvais et celui du Japon est relativement acceptable en comparaison. Cependant, la note globale n’est pas fameuse : D+. Encore, il nous est conseillé de changer d’hébergeur. Il faut avouer que c’est toujours un peu frustrant lorsque l’on vient d’acheter une prestation de se voir conseiller immédiatement après de changer de prestataire.

Conclusion

Venons-en maintenant à la conclusion. Si, comme nous l’avons vu, nous ne connaissions pas LWS et n’avions jamais entendu parler d’eux avant, il semble qu’ils proposent un panel de services assez complet et un éventail de solution très large : du site personnel au serveur professionnel gourmand en ressources. S’il n’y a rien de bien original dans leur catalogue (c’est du tout venant), il faut avouer que les prix semblent particulièrement compétitifs et que pour le client potentiel qui cherche une solution d’hébergement bien pointue, tout est à portée de clic : serveur dédié, site WordPress, boutique en ligne, serveur robuste et commercial, … Rien d’original, nous disions, sauf l’hébergement Minecraft !

La mise en place d’un service est relativement rapide. Cependant, nous avons noté certains passages qui nous ont semblé laborieux. Par exemple, pour la mise en place de WordPress, il nous est demandé une validation pour installer MySQL alors que de notre point de vue, cette étape puisqu’obligatoire n’a pas à être validée. De plus, nous avons rencontré quelques soucis de mise à jour de PHP alors qu’il eût été plus simple également d’installer d’emblée la dernière version, histoire de ne pas avoir ce petit contretemps.

L’interface de gestion est simple et efficace, il est également possible de déposer des fichiers dans le navigateur en se passant donc de client FTP. Pourtant, ce qui vient plomber cette utilisation conviviale, c’est le besoin constant de devoir taper des mots de passe. Ainsi, il faut systématiquement jongler entre sa boîte mail qui contient tous les identifiants (panel LWS, WordPress, FTP, …) et le navigateur pour se connecter au service voulu.

Ensuite, les temps de réponse sont moyens, et là, il convient de rester vigilants, en particulier si vous souhaitez une excellence (et, si les performances sont garanties par contrat, bien évidemment !). N’oubliez pas que des temps de réponse trop longs peuvent rebuter des visiteurs (et donc peut-être des clients) !

En conclusion, LWS semble un bon prestataire bien placé dans les tarifs avec un large éventail de services. Le support technique semble répondre dans les 24H, comme annoncé. Ils semblent avoir de nombreux clients et la e-réputation semble correcte.

Avantages

  • Large éventail de services et de solutions
  • Super promos !
  • Mise en place rapide
  • Support technique en 24H

Inconvénients

  • Couacs lors de la mise en place
  • Temps de réponse moyens

Main Features

  • Bons tarifs
  • Hébergements optimisés

Hosting Prices

Server Locations

  • France

Server OS

  • Windows logo Windows
  • Linux logo Linux

Leave a review

    • rachid abdul azawi portrait rachid abdul azawi
    • 2017-décembre-3rd
    Répondre
    Reliability Pricing User friendly Support Fonctionnalités

    moi c le pri ! les truc tecnics me parle pa alors mdr

    • marie kergoat portrait marie kergoat
    • 2017-décembre-6th
    Répondre
    Reliability Pricing User friendly Support Fonctionnalités

    comme les copines je voulais avoir mon blog et puisqu’en internet côté bizness et technique je n’y connais rien de chez rien, j’ai cherché un hébergeur et le critère premier était le prix ! lol le reste je ne sais même pas ce que c’est lol et avec lws et l’aide d’un ami dans la partie, j’ai pu mettre en place mon blog et taper rapidement les premiers articles que j’avais en tête. bon ça fonctionne bien pour pas cher, il ne manque plus que les visiteurs maintenant loool

    • jeanphi portrait jeanphi
    • 2017-décembre-28th
    Répondre
    Reliability Pricing User friendly Support Fonctionnalités

    j’avouerai que c’est le prix qui m’a attiré et décidé. je pense qu’à peu de choses près, les hébergeurs se valent – je n’ai pas de gros besoins spécifiques pour mes sites – donc le prix est plus qu’un critère de choix parmi d’autres.